mardi 5 février 2013

Mes trois vitesses

Ce texte respecte l'orthographe rectifiée

Depuis que j'enseigne... et ça fait longtemps... j'ai toujours eu des difficultés à répondre aux besoins spécifiques de mes élèves les plus faibles. À chaque bulletin, je me rendais compte qu'il y en avait quelques-uns qui passaient sous le radar! Force est d'admettre qu'avec des groupes de 37, 38 voire 39 élèves, il m'était impossible de tout voir!

En juin dernier, j'ai eu la chance d'assister à des conférences sur la classe inversée à Chicago. Là-bas, j'ai rencontré des éducateurs extraordinaires, passionnés par l'enseignement. Certes, j'ai beaucoup appris sur le concept de la classe inversée, mais j'ai aussi retenu des pistes intéressantes pour répondre adéquatement aux élèves pour qui le français n'est pas, disons-le franchement, un coup de coeur!

3 AVANT MOI (traduction de Three before me)

Le 3 AVANT MOI est une technique que j'utilise en classe. C'est simple: un élève, AVANT de me poser une question, doit obligatoirement aller chercher la réponse par lui-même dans 3 sources différentes. Dans ma classe, ils ont droit à l'ordinateur (mon site Didacti, Internet), les manuels ou les notes de cours qui sont en tout temps à leur disposition et l'accès aux autres élèves (dans leur ilot ou ailleurs dans la classe).

MES ILOTS

Pour m'assurer d'être disponible pour les élèves qui ont davantage besoin de moi, j'ai décidé de créer des vitesses d'apprentissage. Tous les jeunes ont la capacité d'apprendre, par contre ils n'apprennent pas tous à la même vitesse! Donc, lorsqu'on voit de la nouvelle matière (sur vidéo qu'ils ont à visionner le soir), je leur demande le lendemain, d'aller s'assoir à l'ilot correspondant à leur degré de compréhension de la notion.
Laissez-moi vous donner un exemple: je veux revoir avec eux la notion de la virgule en y ajoutant les deux-points et le point-virgule. Je crée une vidéo qu'ils doivent visionner le soir en complétant leur ViRéQ*. Le lendemain, les élèves qui n'ont pas bien compris la matière ou qui ont toujours éprouvé de la difficulté avec celle-ci choisissent d'aller s'assoir à l'ilot Internet explorer, ceux qui comprennent à moitié iront à l'ilot Mozilla Firefox et ceux qui pourraient donner le cours (on en a toujours quelques-uns dans une classe) iront s'assoir à l'ilot Google Chrome.

*ViRéQ = Feuille à compléter lors du visionnement
                 Vi : Visionnement
                 Ré : Résume la notion expliquée sur la vidéo
                 Q  : Si tu étais enseignant, quelle question poserais-tu sur cette matière dans un test?

Ilot Google Chrome
Des élèves autonomes qui préfèrent travailler avec d'autres élèves du même niveau parce qu'ils n'ont pas l'impression de devoir se taper tout le travail. Ils ont souvent le temps de terminer les exercices et d'aller plus loin (ne les négligez pas...fournissez-leur des exercices d'approfondissement, cela implique qu'au préalable, vous aurez prévu plus d'exercices). S'ils veulent profiter de mes lumières, ils devront me PROUVER qu'ils sont allés chercher l'information: un site internet ( mon didacti, par exemple), mes notes de cours ou la page d'un manuel et le cerveau de leurs coéquipiers.

Ilot Mozilla Firefox
Des élèves semi-autonomes qui préfèrent travailler avec des collègues ayant le même degré de compréhension qu'eux, mais qui ont davantage besoin d'un guide occasionnel. Pour eux, je n'exige pas qu'ils me PROUVENT qu'ils sont allés chercher les réponses à leurs interrogations. D'eux-mêmes, ils me diront qu'ils sont allés visiter des sites de grammaire, mais que les informations trouvées sont tout aussi incompréhensibles! Je répondrai donc plus rapidement à leurs questions.

Ilot Internet Explorer
Des élèves éprouvant des difficultés récurrentes en français et qui souhaitent en finir une fois pour toute avec celles-ci. Je suis physiquement près d'eux. Je suis leurs interactions, les corrige si je me rends compte qu'ils s'enlignent vers la mauvaise direction. Je réponds à leurs questions non sans d'abord les amener à utiliser ma technique du 3 AVANT MOI. Au début, je les oriente, leur montre où aller chercher, comment chercher, puis ensemble, on trouve les solutions possibles.

Ce que le 3 AVANT MOI me permet: avoir plus de temps à passer avec mes élèves les plus faibles. Attention, ne croyez pas que je néglige mes élèves autonomes, au contraire! Je les nourris davantage, je pousse leurs limites, parfois à leur grand désarroi! Certes, ils me reprochent parfois de leur en demander plus, et ils ont raison: je leur en demande plus. Qui pourrait me le reprocher... ils deviendront meilleurs, c'est tout!

L'objectif de cette technique est de rendre le plus autonomes possible mes élèves dans leur apprentissage.
Je pratique le 3 AVANT MOI depuis le mois de septembre et dernièrement, un de mes étudiants me disait: « Madame, en fait, vous nous apprenez à apprendre...» Ce garçon ne fait pas partie de mes Chromes... c'est un Mozilla, alors vous voyez, il y a de l'espoir!


On dit souvent qu'une image vaut mille mots... je vous offre ici une vidéo qui a été réalisée dans ma classe et où vous assisterez concrètement à toute cette nouvelle façon de faire. En espérant que vous apprécierez!

Caroline Hétu
Enseignante de français de 4e secondaire
Collège Sainte-Anne de Lachine



6 commentaires:

  1. Quel beau témoignage inspirant! Je dois essayer ce principe dès mon retour au travail (Maternité oblige). Merci pour le partage!

    RépondreSupprimer
  2. Merci de m'avoir lue et surtout d'avoir laissé un petit coucou! Au plaisir d'échanger avec vous!

    RépondreSupprimer
  3. Très très intéressant Caroline, je vais mijoter là-dessus de mon côté. Merci pour ton partage qui inspire!

    Stéphane Côté

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour l'inspiration, Caroline! Moi aussi, je suis prof de FLE en Belgique et je compte commencer à travailler de la même façon dès la rentrée (qui est la semaine prochaine, le 2 septembre). Je suis bien curieuse de savoir ce que ça va donner.
    Ria
    ps C'est Christian Drouin qui m'a dirigé vers ton blog.

    RépondreSupprimer
  5. Tellement inspirant :) Enfin du travail d'équipe qui marche, merci

    RépondreSupprimer
  6. Vraiment intéressant. J’expérimente cette année une classe flexible avec classe inversée. Nous avion si idee en début d’année de laisser les élèves se placer un peu comme d’an à ta classe, mais les élèves choisissent simplement de s’asseoir avec leurs amis... comment as-tu réussi à les convaincre de s’asseoir au bon endroit?

    RépondreSupprimer